Aphtes vulgaires

Écrit par les experts Ooreka

Les aphtes vulgaires ou « accidentels » sont fréquents chez les jeunes enfants.

Les spécialistes classent les aphtes selon trois différents types allant d'une faible gêne à une très forte gêne : les aphtes vulgaires, la stomatite aphteuse et la maladie aphteuse.

Les aphtes vulgaires se manifestent très fréquemment et touchent un plus grand nombre de personnes que la stomatite aphteuse ou la maladie aphteuse.

Aphtes vulgaires : des symptômes peu gênants

Les aphtes vulgaires, contrairement aux autres types d'aphtes, ont des manifestations peu embarrassantes.

Ces aphtes apparaissent quasiment toujours dans la bouche et de façon anecdotique :

  • Ils sont de forme ronde ou ovale (généralement moins de 1cm de diamètre).
  • Ils sont de couleur jaunâtre ou grisâtre.
  • Ils provoquent une sensation importante de brûlure et gênent la mastication.
  • Ils peuvent aussi provoquer une hyper salivation.

Aphtes vulgaires : quel type de traitement ?

Pour les aphtes vulgaires, il n'est pas nécessaire de consulter votre médecin.

Ils disparaissent par eux-mêmes au bout d'une huitaine de jours.

Les aphtes vulgaires, la plupart du temps, ne nécessitent pas de traitement particulier. Si la gêne est trop importante, il est possible d'appliquer un petit traitement local.


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
patrice bauget

atrapuncture (méthode naturelle ancienne)

Expert

DJ
dr anouar jarraya /tunis tunisie

psychiatre psychothérapeute sexologue | cabinet médical (adultes & enfants)

Expert

guy roulier

ostéopathe, posturologue, naturopathe, phyto-aroma | naturemania.com

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Produits



Autres sujets sur Ooreka


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !